Tout savoir sur les conduites d’immeubles et conduites montantes gaz en collectif

Pour alimenter en gaz un immeuble d’habitation, les conduites d’immeubles et conduites montantes (CICM) gaz en collectif sont indispensables. Travaux Plomberie vous explique donc aujourd’hui ce que sont les CICM ainsi que les mesures de protection en vigueur.

Qu’est-ce que les CICM ?

Il faut tout d’abord souligner que les CICM gaz en collectif englobent deux types de conduites : les conduites d’immeuble et les conduites montantes.

La conduite d’immeuble se situe uniquement à l’intérieur de l’immeuble, sauf dans le cas où le coffret gaz se situe à distance de l’immeuble desservie. La conduite se situera alors en partie à l’extérieur.  La conduite montante, elle, est une tuyauterie verticale raccordée à la conduite d’immeuble. Elle alimente ainsi en gaz les différents étages du bâtiment.

Côté matériaux, la conduite d’immeuble enterrée est conçue en polyéthylène ainsi qu’en acier. Les tubes sont ainsi en acier et revêtus de polyéthylène. Lorsque la conduite d’immeuble se situe à l’intérieur, elle peut être réalisée en acier ou en cuivre selon le choix du maître d’ouvrage. Les travaux doivent cependant être conformes à l’arrêté du 02 août 1977 modifié et à la norme NF DTU 61.1. Pour la conduite montante, elle doit être en acier ou en cuivre.

Enfin, concernant le diamètre de la tuyauterie, ce dernier varie en fonction du débit maximum prévisionnel et de la pression effective du gaz combustible susceptible d’être atteinte à l’intérieur de la conduite. Ces prérequis sont identiques pour toutes les CICM et sont les suivantes :

  • 108 mm de diamètre maximum pour une pression pouvant être égale à 100 mbar ;
  • 70 mm de diamètre maximum pour une pression pouvant être égale à 400 mbar ;
  • 37 mm de diamètre maximum pour une pression pouvant dépasser 400 mbar.

 

Quelles protections pour les CICM ?

Très importantes pour apporter du gaz dans les immeubles, les CICM doivent être correctement protégées afin d’assurer par la suite une installation fiable des chaudières à condensation et des autres dispositifs gaz de chaque logement.

Ainsi, les conduites d’immeuble extérieures émergeant du sol doivent être protégées par un fourreau contre le mur pénétrant au moins de 20 cm dans le sol. La hauteur de protection au-dessus du sol doit être de minimum 2 m. Pour les conduites d’immeuble extérieures enterrées qui pénètrent dans l’immeuble à travers un mur, l’espace entre ce dernier et la conduite doit impérativement être rendu étanche par un matériau inerte.

Enfin, concernant les conduites d’immeuble émergeant du sol à l’intérieur, elles doivent être protégées par un fourreau non fendu réalisé dans un matériau non corrodable par l’eau et les produits ménagers domestiques afin de les protéger contre la corrosion. La hauteur de protection au-dessus du sol doit être au minimum de 5 cm et l’espace laissé entre la conduite et le fourreau doit être rempli par un matériau inerte sur l’extrémité supérieure.

* Source des informations sur les CICM : https://cegibat.grdf.fr/reglementation-gaz/conduite-immeuble-conduite-montante-gaz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *